Verdun Agglomération Handball : site officiel du club de handball de Belleville-sur-Meuse - clubeo

#Finalités nationales - N1F - Le doublé de l’ATH

10 juin 2018 - 08:43

#Finalités nationales - N1F

Pour la dernière rencontre de leur carrière, Leïla Lejeune et Laurence Maho n’ont pu se parer des ors de la N1F. Ils reviennent aux filles de l’Achenheim-Truchtersheim, qui doublent la mise après 2013.

Pour la dernière finale de la journée, l’organisation de la fédération avait tenu à faire les choses en grand. Tout du moins, marquer le coup. Après avoir salué la paire arbitrale (Desousa-Dewaele), la speakerine s’est longuement attardée (essentiellement) sur Leïla Lejeune, vice-championne du monde 1999 et championne du monde en 2003. En effet, l’ancienne Messine, qui a longtemps repoussé son retrait des parquets, a décidé à 42 ans, de clore le chapitre. Et à l’instar de sa copine, Laurence Maho, elle allait tout faire pour sortir par la grande porte. Mais cela ne durait qu’une mi-temps. Un premier acte, où les filles du HBF Saint-Denis parvenaient à répondre, par à-coup, aux velléités offensives des Alsaciennes (5-7, 15e ; 10-14, 27e). Alors que Laurence Maho continuait à bercer les illusions dionysiennes avec ses arrêts.

Hélas, au retour des vestiaires, le physique des Réunionnaises ne tenait plus. Si elles parvenaient encore à courir, elles multipliaient les fautes de main, les ballons perdus et les mauvais choix. Venu avec une équipe plus rajeunie que de coutume, Aurélien Duraffourg pouvait se permettre de faire une revue d’effectif pour la saison prochaine, mais également donner du temps de jeu en guise de récompense pour cette saison, qui voit le club accéder à la D2F. Quatre ans après être descendues.  La chaleur et la moiteur de la Halle Carpentier n’aidant pas, les deux équipes tentaient tant bien que mal de mettre du rythme (15-22, 41e). Et à ce petit jeu, l’ATH s’amusait. Mais toutes avaient le sourire au buzzer final. Entre soulagement et consécration.  

Le diaporama du match par A. Bréard / FFHB


Déclarations :
Aurélien Duraffourg (entraineur ATH) :
Nous avions en face de nous une équipe en fin de course, après une semaine éreintante. Et nous malgré les blessures, nous avons réussi à développer du jeu. Car le HBF est une équipe vaillante, qui a su nous faire déjouer par moments. Pour cette année, c’est une belle conclusion.

Margaux Cintrat (gardienne de but ATH) : En dépit de l’ampleur du score, c’était une belle équipe qui était face à nous. Et c’est vrai, qu’elles ont bien enchaîné. Malgré le fait d’être assuré de monter, nous voulions absolument ce titre. Pour moi, c’est une première. Je concède que c’est un bel événement qu’il faut pérenniser.

Fiche technique :
HBF Saint-Denis - Achenheim Truchtersheim Handball : 22-38 (11-16)

HBF SAINT-DENIS
Gardiennes : Maho (8 arrêts), Bardel (2 arrêts), Livavaté (2 arrêts)
Joueuses de champ : Gisquet, Ducap (5), Lejeune (5), Merlo (1), Mussard (2), Charlette, Mestrallet (4), Dijoux, Sababady (2), Lallemand (1), Fos (2)
Entraîneur : Vincent Hoarau

ACHENHEIM TRUCHTERSHEIM H
Gardiennes de but :
Margaux Cintrat (8 arrêts)
Joueuses de champ : Abdesselam (6), Baumgarten (3), Cambus, Divak (8), Drion (3), Hemmerlin (4), Metzger (1), Muller, Spaety (2),  Ziegler (4), Diop (6), Dattolico (1)
Entraîneur : Aurélien Duraffourg

 

www.ff-handball.org

 

 

 

 

Commentaires

REJOIGNEZ-NOUS !

 

Pensez à votre licence 2017-2018

210 Licenciés le 16 mars 2018