Verdun Agglomération Handball : site officiel du club de handball de Belleville-sur-Meuse - clubeo

Mondial U20F : Cruel et même injuste

12 juillet 2018 - 10:21

 International & Mondial

Sur le gong des prolongations, les Françaises se sont fait crucifier par un shoot en appui de la Norvège et ainsi se faire sortir du dernier carré sur le score de 27-26. Cruel car les Bleuettes ont mené quasiment pendant 70 minutes. Injuste car les coups de sifflets sur la fin de match peuvent rester bien en travers des gorges bleues. Mais en étant trop en échec au shoot et en loupant un peu trop de choses dites faciles, les Tricolores se sont mises dans les ennuis pour ne pas dire pire, alors qu’elles avaient le match en main. Il va falloir se relever de cet échec pour ce groupe dont c’est la dernière sortie avant l’entrée dans le monde des seniors et tenter d’aller chercher une 5° place qui ne sera pas vraiment une consolation.

On savait que ce quart de finale face à la Norvège serait un sacré morceau à passer. Les Nordiques n’étaient tombées qu’une fois et face à la Hongrie sur ses terres au début des phases de poule. Avec de jolis talents comme une Line Ellertsen qui est ambidextre et qui a fait picorer un paquet de fois la défense bleue. Avec des arrières comme Dahl auteure du but crucificateur, Reistad ou Nestaker il y a du bras et de la puissance de loin. Et c'est sur cela que les Norvégiennes vont survivre en première période face à des Bleues qui avaient plus d’atouts dont notamment des pivots assez dominateurs comme Mabana Ma Fofana ou Marie Fall. Comme Karichma Ekoh et Janela Blonbou étaient elles aussi en pleine réussite en début de match, on avait comme une certaine tranquillité à voir les Bleuettes dérouler leur match. Sauf que pendant 12 minutes, cela va complètement coincer après les première rotations initiées par Eric Barada à la 12° minute. 12 minutes sans marquer, et si la Norvège n’était pas beaucoup mieux, elle arrivait à trouver la faille par deux fois et ainsi se relancer dans le match. Heureusement, le duo infernal frappait deux fois avant la mi-temps.

Et la fête pour elles allait continuer au retour des vestiaires avec encore et toujours le duo Blonbou – Ekoh à la manœuvre bien secondé par Méline Nocandy et Mabana Ma Fofana. +5 là on commençait vraiment à se détendre mais les choses allaient se gâter peu à peu. D’abord en loupant 2 ou 3 occasions de creuser un vrai écart sans doute définitif. Mais aussi en voyant les Norvégiennes commencer à accumuler les fautes de plus en plus sales sans que cela ne fasse jamais broncher la paire arbitrale serbe. La plus visée était clairement Janela Blonbou, bien sûr elle a un jeu ou l’engagement est maximum. Bien sûr elle se met souvent en déséquilibre pour finir son shoot. Cela n’autorise quand même pas à se faire balancer à tout coup sans que même un 9 mètres ne soit sifflé… Alors à force de louper, car oui, les Françaises vont beaucoup louper. A force de voir ses arrières se faire envoyer en l’air, le score va finir par se resserrer et donner aux Norvégiennes une ouverture dans laquelle elles vont s’engouffrer. Mais il en faudra encore un peu plus pour faire basculer le match pendant les prolongations. Une nième agression sur Janela Blonbou la laissait par terre et les arbitres laissaient jouer le jeu rapide à la Norvège. Sauf que Melvine Deba interceptait la balle et filait au but pour offrir un +1 largement possible avant que le jeu soit stoppé alors qu’elle était à 3 mètres des buts norvégiens pour soigner Janela Blonbou… Magique comme façon de faire ! Soit on arrête de suite le jeu, soit on laisse le jeu se faire et on avise au premier arrêt possible, mais on ne laisse pas jouer dans un sens et pas dans l’autre… Ce + 1, les Bleues auraient pu l’avoir aussi sur un 7 mètres obtenu dans la foulée par Karichma Ekoh. Mais Constance Mauny se loupait dans son choix de shoot pas assez risqué… Il fallait s’en remettre à la défense qui encore une fois récupérait la balle après un arrêts de Roxane Franck. Sur l’attaque bleue qui suivait, les arbitres ressortaient leur sifflet pour sanctionner pour la seule fois du match une joueuse d’un marcher, marcher de Lisa Bruni… Possible mais pas plus que sur le 20° but de la Norvège avec une joueuse qui a fait : prise de balle les pieds au sol, double appui et 3 appuis derrière… le ralenti est plus que révélateur. Résultat montée de balle et tir en appui de Dahl qui envoie la Norvège dans le dernier carré.

Le genre de fin de match qui va rester dans les têtes, et si les Bleuettes savent rebondir pour aller chercher une 5° place qui ne sera qu’un maigre lot de consolation, alors on pourra dire qu’elles ont plus de tout leur talent, un sacré mental...

A Debrecen, Fonix Sports Hall
Le mercredi 11 juillet à 20h45
Mondial U20 féminin 2018
Norvège - France : 27 - 26 (Mi-temps : 11-13, FTR : 24-24)

300 spectateurs
Arbitres : MMES Vanja Antic et Jelena Jakovljevic (Serbie)

Evolution du score : 2-4 5°, 4-7 10°, 5-7 15°, 7-8 20°, 10-10 25°, 11-13 MT - 13-17 35°, 14-18 40°, 15-19 45°, 18-21 50°, 21-23 55°, 24-24 FTR - 26-26 65°, 27-26 FTAP

Statistiques du match

Revoir le match

Les résultats des quarts de finale
Roumanie - Hongrie 26-31 (17-14)
Russie - Pays-bas 28-26 (14-14)
Corée du Sud - Danemark 24-16 (11-7)
Norvège - France 27-26 (11-13)

Match de classement 5-8
2018.07.13 12:30 Hall Főnix Pays-Bas-France
2018.07.13 15:00 Hall Főnix Roumanie–Danemark

Les demi-finales
2018.07.13 17:30 Hall Főnix Russie - Norvège
2018.07.13 20:00 Hall Főnix Hongrie - Corée du Sud

 

© François Dasriaux - Handzone    

 

Commentaires

REJOIGNEZ-NOUS !

 

Pensez à votre licence 2017-2018

210 Licenciés le 16 mars 2018