Conseils pour les gardiens de but

 

 

 

Les conseils de Vincent Gérard

 

 

Comme au football, le poste de gardien de but est un rôle particulier dans le hand. Vincent Gérard, portier de Dunkerque, a été élu meilleur gardien de D1 la saison passée et compte trois sélections en équipe de France. Pour vous, il partage ses petites astuces et donne de précieux conseils pour vous aider à progresser à ce poste si particulier.
 

*Tout d'abord, qu’est-ce qu’un bon échauffement de gardien ?
« Pour être honnête, l’échauffement me gonfle un petit peu car je préférerais débuter tout de suite le match (rires). Mais c’est vrai que c’est important pour pouvoir bien se préparer psychologiquement et physiquement. Il faut un peu courir histoire de se réchauffer et surtout reproduire les gestes que l’on va effectuer en match. Je m’étire beaucoup pour être prêt dès l'entame de match, ne pas me claquer ou me faire une déchirure sur un arrêt. Il faut s’entraîner aux impacts car souvent le corps n’est pas préparé à la violence des ballons que l’on peut recevoir. Donc voilà, il faut bien s’échauffer pour qu’à la fois le corps et l’esprit soient préparés à arrêter les ballons.
 

*Comment travailler sa souplesse quand on est gardien ?
Après chaque entraînement, je m’étire un petit quart d’heure. Je préconise de s’étirer régulièrement les membres inférieurs (ischio-jambiers, mollets, adducteurs) après l’entraînement de façon prolongée et forcée. Il ne faut pas aller jusqu’à se faire mal mais c’est important pour récupérer et préparer le corps à être de plus en plus souple. C'est un travail qu'il faut effectuer régulièrement pour constater des résultats.
 

*Avant un match, comment rentrer dans sa concentration spécifique ?
Dans le déplacement qui mène à la salle, j’écoute de la musique. C’est souvent la même chose. Ça me permet de me concentrer et de m’isoler un peu des autres. Dans le vestiaire, généralement je révise mes fiches. J’essaie de penser à ce que je vais faire pendant le match. L’important est de se connaître et de savoir si on a besoin de s’isoler longtemps ou pas. Moi je me mets assez vite dans mon match. Il faut à un moment faire le point sur ce que l’on va faire c’est à dire la façon dont on souhaite goaler et contrarier les tireurs en face. C’est un bilan avec soi-même.
 

*Comment fait-on pour protéger ses doigts des impacts des ballons ?
J’ai de la chance car j’ai des articulations solides et je ne me suis jamais blessé. Pour les gardiens de but, ce qui peut être très problématique, ce sont les coudes. Pour les coudes, je conseille de faire du travail en excentrique au niveau des pompes. Il faut résister sur la descente, maintenir la pompe en position basse et repousser de façon dynamique toujours en résistant sur la descente pour travailler en excentrique. Pareil, on peut travailler les biceps avec des haltères, travailler avec un peu plus lourd, remonter le poids à deux mains et résister sur la descente en fin de compte. Ça permet de renforcer le biceps et cette articulation du coude. Ce que j’aime bien faire avant les matches pour m’échauffer, c’est lancer la balle fort en l’air et je la rattrape avec une main au-dessus de ma tête en resserrant les doigts au bon moment. Cela permet d’échauffer les doigts. Sinon, il peut être intéressant de strapper les articulations un peu sensibles pour les protéger.
 

*Quelle relation faut-il entretenir avec son leader de défense ?
C’est une relation qui n’est pas toujours facile. Parfois, le gardien peut avoir l’impression de sauver les meubles et de rattraper les erreurs du numéro 3 et parfois le numéro 3 peut avoir l'impression de faire ce qu’il faut et que le gardien se plante derrière... Donc c’est important de communiquer dans les bons et les mauvais moments. Il faut parler et ne pas rejeter la faute sur l’autre. Les échanges sont tout de même beaucoup plus faciles à l’entraînement qu'en match, où on n'est pris par l'instant et la pression du résultat.
 

*Quelle est la meilleure position à adopter lors d'une  attaque placée adverse ?
Il y a plein d’écoles différentes. Quand on regarde les matches de Ligue des Champions, les gardiens n’ont pas du tout le même genre ni le même style. Ça va dépendre un peu de la physionomie du gardien et de son gabarit. Si c’est un grand gardien, effectivement il faut peut-être rester au milieu de ses buts, un peu plus haut pour couvrir le maximum d’angles. Un gardien au gabarit plus modeste devra peut-être plus se déplacer et jouer en lecture. Selon moi, il est primordial de garder les bras en l’air le plus souvent possible. Ça va beaucoup plus vite de baisser les bras que de les remonter donc d’avoir les bras au-dessus de la tête fait gagner un temps précieux.
 

*Quel est le tir le plus difficile à stopper pour un gardien ?
C’est pareil. Ça va dépendre des gardiens. Il y a des gardiens qui préfèrent prendre des tirs techniques (roucoulettes, chabalas...). Ce sont des gestes sur lesquels ils seront plus à l’aise que sur des tirs francs. Il y a d’autres gardiens, au contraire, qui seront à l’aise en lecture de jeu ou sur des tirs vraiment francs où le joueur essaye de traverser la défense, et un peu moins sur des gestes techniques, des choses qui passent près du corps. Donc ça va dépendre vraiment du style de gardien.
 

*Comment aborder son duel avec un ailier ?
C’est tout d'abord technique. C’est un tir où on est face à face et il n’y a pas d’intermédiaire. Par ce fait, c’est particulier. Ensuite, c’est psychologique car on peut vite arriver à des séries où le tireur marque deux ou trois buts d’affilée ou au contraire le gardien réalise plusieurs parades. Pour ce type de tirs, il est important pour le gardien de ne pas se laisser dominer. C’est à dire de ne pas subir le tir. Il faut qu’il emmène le tireur là où il en a envie et non l’inverse. C'est un duel mental.
 

*Quel conseil donnerais-tu pour le jet de 7 mètres ?
Pour cet exercice, je vous déconseille de rester sur la ligne. Il faut que les gardiens montent à au moins 3 mètres. Souvent les tireurs ont tendance à tirer plusieurs fois au même endroit donc avec l’expérience et la connaissance des tireurs, ça peut être intéressant de les inciter à tirer vers leur endroit favori. Mon conseil pour les gardiens amateurs serait peut-être de prendre des notes après chaque match sur les tireurs. Comme ça au match retour ou l’année d’après, on garde des indications et on ne repart pas de zéro avec les tireurs adverses.
 

*Quel est l'équipement idéal pour le gardien de but ?
C’est important de se sentir à l’aise quand on est gardien. On va lever les jambes donc il faut des pantalons relativement larges avec lesquels on n’est pas étriqués. Il faut pouvoir faire des mouvements amples, rapides et sans aucune gène. Au niveau des chaussures, des gardiens aiment des modèles super plats pour sentir beaucoup le sol. Moi je joue avec des chaussures de joueurs normaux mais des modèles légers pour me déplacer plus facilement. Un t-shirt et un pull pour se protéger des impacts, de préférence amples qui ne gênent pas le mouvement. Je préfère avoir des chaussures avec de la matière, pour avoir cette impression de prendre plus de place dans le but. La coquille est bien entendu indispensable !
 

*Pour finir, comment gérer la pression lors d'un match ?
Il faut essayer de ne pas plonger mentalement après un mauvais début de match par exemple. Chaque action est une nouvelle et un match est très long. Il vaut mieux faire un arrêt important que 10 arrêts dans le match et prendre le dernier but qui fait perdre le match. Après chaque action, il faut faire le vide et se projeter vers la suivante. Ça permet de ne pas partir dans l’euphorie et se déconcentrer et à l'inverse, de ne pas sortir du match après une mauvaise entame. Pour ma part, je discute beaucoup avec l’autre gardien sur le banc de touche. Certains préféreront boire un coup ou rester dans leur but. C’est propre à chacun. »

REJOIGNEZ-NOUS !

 

Pensez à votre licence 2017-2018

sept.
19:00
Revigny et Ancerville
sept.
20:30
Bazancourt (51)
oct.